Actualités

ÉDITO
Depuis les tout débuts de Lorganisme, la recherche fondamentale en danse est au coeur de nos démarches artistiques respectives, elle est nécessaire et viscérale. Pour nous, il est essentiel de s’investir dans une pratique artistique quotidiennement sans avoir pour unique but une production ou une diffusion. La période de confinement que nous vivons actuellement nous pousse à repenser nos modes de production, à valoriser encore davantage cette recherche tellement nécessaire pour l’émulation des artistes et qui aujourd’hui, s’est immiscée au coeur du quotidien, dans nos maisons. Pendant que nous, adultes, sommes pris avec nos tourments et nos questionnements, Lorganisme s’est demandé ce qu’il en était de la créativité des jeunes et quels étaient les effets du confinement sur celle-ci.

Ils ont entre 9 et 16 ans et comme nous, ils ont vu leur quotidien changer du jour au lendemain. Ils se sont d’abord dit que ce n’était que pour un temps, l’affaire de quelques jours, ou semaines, tout au plus. Aujourd’hui, presque trois mois se sont écoulés, trois mois où, confinés à la maison à nos côtés, ils voient leur année scolaire se terminer sans fleurs ni flafla et doivent aussi faire preuve de résilience devant ce vide à combler. En cette période de solitude non choisie qui s’offre à eux, ils dessinent, composent, répètent, écrivent, peignent par besoin, par instinct de survie. Comme point d’orgue à cette période particulière, nous avons eu envie de détourner le projecteur de nos pratiques respectives pour vous partager la créativité de ces jeunes. Ils ont accepté de nous parler de ce temps de confinement qui se transforme en période créative.

Par diverses capsules qui seront présentées sporadiquement en juin, nous espérons offrir un peu de lumière sur ce passage sans précédent.

 

INFOLETTRE